5 conseils pour débuter le VTT en station de ski l'été

Vous savez certainement faire du vélo depuis que vous êtes enfant, mais le VTT est une discipline qui nécessite d’apprendre à piloter.

Cette activité palpitante requiert un bagage technique spécifique pour naviguer en toute sécurité sur les sentiers montagneux.

C’est une expérience accessible à tous – sans aucun doute ! – mais qui ne s’improvise pas.

Pour vous aider à démarrer cette aventure dans de bonnes conditions, nous avons compilé dans cet article cinq conseils essentiels pour débuter en VTT en station.

Que vous soyez un novice attiré par de nouveaux défis ou un sportif en quête de sensations fortes, ces recommandations vous guideront pour profiter pleinement de vos premières sorties en VTT.

Conseil n° 1 : Trouver quel type de pratique du VTT est faite pour vous

Le monde du VTT est vaste et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, au milieu des termes techniques.

Pour vous aider à choisir la pratique qui vous convient le mieux, voici quatre exemples qui illustrent la diversité des disciplines du VTT :

Le vélo de montagne : Si vous aimez l’aventure et l’exploration, cette discipline est pour vous. Semblable à la randonnée ou au trail en montagne, le vélo de montagne vous permet de découvrir de nouveaux sentiers, de franchir des reliefs et obstacles naturels tout en profitant de la liberté des grands espaces.
Le VTT Enduro : Parfait pour ceux qui cherchent à allier montées techniques et longues descentes, l’Enduro nécessite une bonne condition physique et une maîtrise technique pour naviguer à travers des parcours variés. Si vous aimez les défis et avez une bonne endurance, l’Enduro peut être la discipline idéale.
Le VTT de descente : Cette pratique est centrée sur la descente de pistes montagneuses longues et techniques. Elle demande un excellent contrôle et une capacité à surmonter des obstacles tels que bosses, sauts, racines et cailloux. Si vous êtes adepte de sensations fortes et de technique, la descente est faite pour vous.
Le Cross Country (XC) : Orienté vers la vitesse et la compétition, le XC se déroule sur des terrains techniques et exigeants physiquement. Les parcours incluent souvent des montées difficiles et des descentes qui nécessitent un pilotage précis. Si vous aimez les sports de vitesse, le XC pourrait être votre discipline de prédilection.

Conseil n° 2 : Faire ses gammes pour maîtriser les techniques de base

Maîtriser les techniques fondamentales de pilotage est essentiel pour évoluer en toute sécurité sur les pistes de VTT.

Avant de vous lancer dans des descentes vertigineuses ou des montées épuisantes, il est crucial d’étoffer votre boîte à outils technique.

Apprendre et pratiquer le positionnement du corps, le freinage efficace et le maniement précis dans les virages sont des compétences de base que tout vététiste doit posséder.

Concentrez-vous sur la réussite de vos passages en utilisant la bonne technique plutôt que de vouloir passer à tout prix.

Cette approche vous permettra non seulement de consolider vos bases techniques, mais aussi de garantir la réussite et le plaisir de vos futures sessions.

En adoptant une progression crescendo, vous solidifierez vos compétences et gagnerez en confiance sur des parcours de plus en plus exigeants.

Conseil n° 3 : Construire sa confiance en ses capacités sur des pistes faciles

Le VTT est autant une affaire de compétence technique que de mental et de gestion de la peur.

En station, les pistes balisées sont classées par couleur, indiquant leur difficulté. Les pistes bleues sont plus accessibles, tandis que les rouges offrent des défis plus complexes tels que des pentes raides, des sauts obligatoires et des passages techniques comme des pierriers ou des épingles serrées.

Si vous cherchez les meilleures stations pour débuter le VTT, retrouvez notre article : 10 stations avec un forfait VTT pour Bike Park incroyable.

Conseil n° 4 : Trouver un moniteur qui vous correspond

l est souvent plus bénéfique d’être encadré par un moniteur qualifié que de partir à l’aventure avec des amis.

Bien que l’intention de vos compagnons soit bonne, ils ne réalisent pas toujours la difficulté des pistes qu’ils choisissent et peuvent manquer de pédagogie.

Si vous êtes confronté à un parcours trop exigeant dès le début, vous risquez non seulement de vous faire peur, mais aussi de vous détourner du VTT.

Opter pour quelques heures de cours avec un moniteur ou une monitrice peut changer la donne.

Un professionnel saura choisir des terrains adaptés à votre niveau et vous permettra de progresser à votre rythme, sans pression, tout en bénéficiant de conseils techniques personnalisés pour améliorer rapidement vos compétences.

De plus, pratiquer en groupe avec des personnes de même niveau peut grandement stimuler votre progression et rendre l’apprentissage plus agréable et efficace.

Conseil n° 5 : Profiter des réductions Passe Montagne pour payer votre forfait de VTT à un tarif préférentiel

L’adhésion Passe Montagne est surtout connue pour ses réductions sur les forfaits de ski l’hiver, mais vous pouvez en réalité en profiter toute l’année !

Profitez par exemple de réduction allant jusqu’à 50 % à Valloire-Galibier-Thabor, de 48 % aux Contamines, de 45 % aux Ménuires ou encore de 42 % à Arêche Beaufort.

Et si votre terrain de prédilection se situe plutôt dans les Pyrénées, vous pouvez également profiter du forfait de Saint-Lary-Soulan ou de Font-Romeu à – 30 %.

Prendre les remontées mécaniques est un bon moyen d’accéder directement aux départs des circuits de VTT et ainsi de passer un maximum de temps à progresser et à vous faire plaisir en montagne.

Le VTT est un sport en pleine explosion et les bike parks des stations sont de plus en plus adaptés à tous les niveaux.

Nos conseils 100% montagne...

Val Thorens, la plus haute station d’Europe